Accueil   ›  Saint Macaire   ›  Histoire

Histoire

Le rocher de Semmacari (nom gascon) forme le verrou historique du Bordelais sur la Garonne, à l'endroit où commencent à s'épuiser les effets de la marée. L'établissement gallo-romain qui l'occupe du temps de Ligéna est étroitement associé à l'autre rive qui accueillera Langon. Dès le XIe siècle, le duc d'Aquitaine y assoit un château fort et l'abbaye Sainte-Croix de Bordeaux l'un de ses prieurés les plus florissants.

 

 

Avec l'instauration du « privilège des vins », l'expansion du commerce en Garonne lègue à Saint-Macaire les atouts complets d'une cité marchande, de l'église embellie de peintures murales à la puissante enceinte fortifiée, en passant par la place du Marché, jalonnée de galeries à arcades et les demeures des négociants rehaussées de baies géminées ou plus tard de fenêtres à meneaux. La ville accède alors au statut communal avec un premier maire signalé dès 1256.

 

Histoire
Après la mise à sac des établissements religieux par les huguenots et le démantèlement du château au sortir de la Fronde, la Garonne s'éloigne des remparts : le port est déplacé en 1658 de l'extrémité est à l'extrémité ouest de l'enceinte fortifiée. L'essor du commerce triangulaire au siècle favorise le départ sur Bordeaux et les Antilles des familles bourgeoises de la cité qui, à la veille de la Révolution, devient un pôle artisanal. Saint-Macaire se mobilise d'abord sur l'extraction de la pierre, période durant laquelle plusieurs monuments sont détruits pour récupérer le précieux matériau, comme le prieuré bénédictin, l'église des Cordeliers ou les remparts.

La tonnellerie prospère ensuite jusqu'à l'entre-deux-guerres, les ateliers colonisant les anciennes demeures de marchands désaffectées. Une usine de chaussures maintient une activité économique jusqu'à la fin des Trente Glorieuses avec la marque « Patalo ».

C'est au même moment, après une protection officialisée en 1965, que s'ancre dans l'esprit des Macariens l'aspiration à la sauvegarde et à la réutilisation de leur patrimoine. Le projet local repose désormais sur un objectif, « habiter aujourd'hui des maisons d'hier », et le dernier recensement a enregistré un regain significatif de la population.

Documentaire sur l'histoire de St Macaire
 
Vidéo
Cartes du cours de la Garonne

Cartes d'après Hippolyte Matis (1716)


Marmande à Saint Macaire
1,45 Mo              Saint Macaire à Bordeaux 1,44 Mo